Réassurance

Opération par laquelle un assureur, alors appelé cédant, reporte sur un autre assureur ou un réassureur, alors appelé cessionnaire, une partie du risque que lui-même a pris en charge auprès d’un assuré. L’utilisation de cette technique se justifie par la nécessité de limiter les risques auxquels l’assureur s’expose et d’éviter qu’un sinistre d’ampleur catastrophique mette en péril la pérennité financière de la cédante.